Catégories du blog

Publié le : - Catégories : Bien-être

collagène vegan

Le collagène vegan est devenu très populaire auprès des végétariens depuis un moment. Nous respectons leurs choix et nous comprenons leur approche. Cependant le collagène Vegan est un concept purement marketing inventé par les laboratoires nutri-cosmétiques vegan. Nous allons démystifier ce concept dans cet article dans la mesure où l’association des mots « collagène » et « vegan » est inappropriée.

Difficile d’ignorer encore les pouvoirs du collagène tant les marques de nutri-cosmétiques, dermo-cosmétiques et les compléments alimentaires en font usage dans leurs produits pour « sauver » notre peau. 

Nous connaissons déjà les drinks, gélules ou poudres à boire au collagène, ainsi que les crèmes, sérums et produits topiques contenant du collagène. 

Après leur vague déferlante, voià qu’un nouveau produit arrive pour compléter l’offre : Il s’agit du collagène vegan. Quand est-il ? 

Comment les marques nutri-cosmétiques peuvent t’-elles formuler du collagène vegan, alors que son origine est animale ?

D’un point du vue biologique, le collagène est une protéine d’origine animale, constituant essentiel de la structure corporelle chez tous les mammifères. Cette molécule possède une constitution très particulière lui permettant d’assurer son rôle de « colle », en maintenant la stabilité, la résistance et l’élasticité de tous les tissus connectifs (peau, os, ligaments, tendons, articulations, …)

Focus : 

Les marques de collagène vegan, réfutant la possibilité d’apport animal, surfent sur l’idée que certains végétaux peuvent favoriser la production de collagène

En fait, elles vont s’appuyer sur quelques propriétés particulières de certaines plantes, vont parler de « complexe végétal », pour chercher à démontrer que des végétaux comme les baies de Goji, l’Aloe Vera ou le Soja peuvent apporter certains acides aminés entrant dans la composition de notre collagène. Il est vrai que beaucoup de plantes ont de véritables bienfaits pour notre santé et qu’elles peuvent nous apporter un mieux-être. 

Toutefois, attention ! Les protéines végétales ne contiennent pas l’ensemble des acides aminés présents dans le collagène. On ne peut donc pas prétendre reconstituer le collagène avec un apport partiel en acides aminés.  

D’autres marques nutri-cosmétiques vegan vont se concentrer sur une proposition d’apport en nutriments, utilisant, par exemple, des plantes connues pour leur concentration en vitamine C ou en Silice. Elles vont parler alors de « précurseurs de collagène » et sous-entendre qu’à eux seuls, ces « précurseurs » vont reproduire le collagène manquant. 

Même si ces nutriments entrent en jeu dans de nombreux métabolismes, ils ne sont pas exclusifs ni spécifiques pour la production du collagène.  Ils vont donc intégrer tous les métabolismes du corps et il y aura alors compétition entre plusieurs réactions cellulaires.  

Ce qu’il faut savoir, c’est que ces nutriments sont déjà naturellement présents et synthétisés par notre organisme, en rajouter ne présente donc que peu d’intérêt dans la régénération du collagène. 

nutri-cosmétique vegan

Démystifier le collagène vegan : un concept purement marketing inventé par les laboratoires nutri-cosmétiques

 

Nous savons tous que le collagène fait partie de la structure de notre corps et que nous le perdons en vieillissant. Il en est donc indispensable de régénérer son collagène en lui apportant tous les éléments constitutifs pour sa biosynthèse, ce qu’aucune plante ne peut apporter. 

En effet le collagène est une protéine animale et uniquement animale qui fait partie du corps humain et non des plantes

C’est un fait irrévocable : Aucune plante ne peut donner du collagène ou fabriquer le collagène.

Donc le collagène vegan n’existe pas, c’est une appellation purement marketing ! 

Avec une population vegan grandissante, l'industrie nutri-cosmétique a voulu juste emprunter le nom du collagène qui évoque l'effet rajeunissant pour promouvoir ses propres produits nutri-cosmétiques anti-âge à base de plantes. Mais les ingrédients du « collagène vegan » ne contiennent en aucun cas du collagène.

Le « collagène vegan » utilise des plantes dont certains bienfaits peuvent aider contre le vieillissement.

La nature, par contre, peut donner à travers certaines plantes des éléments boosteur de l’organisme.

Certaines plantes seront de très bons antioxydants (baies de Goji, Cranberry). En ralentissant l’oxydation des radicaux libres, elles permettent de lutter contre le vieillissement cellulaire en général, et participent à éviter une dégradation trop rapide du collagène.

D’autres peuvent apporter des nutriments spécifiques, comme l’Acérola, l’Églantier (vitamine C), la Prêle, le Bambou (Silicium), le Soja (Calcium) qui rentrent également dans la lutte contre le vieillissement cellulaire

En prendre est donc une bonne alternative pour les végétariens ou les vegans afin d’apporter des éléments protéiniques et des nutriments qui entretiennent le bon fonctionnement de notre corps en général, mais cet apport ne peut en aucun cas booster le collagène.

collagène vegan ingrédients

Voici comment régénérer réellement son collagène :

Ce qu’il faut savoir : 

Le collagène est fabriqué par certaines cellules spécialisées (fibroblastes, chondrocytes) de notre corps et se renouvelle en permanence. A partir de 25 ans, notre capacité naturelle de renouvellement s’amenuise et plus on avance en âge, plus nous en perdons.

Perdre son collagène, c’est fragiliser sa peau et sa structure. Elles se détériorent et on vieillit. Les signes de l’âge apparaissent et les rides sont là. Pour le corps, c’est la même chose : l’arthrose, les tendinites, les inflammations nous mènent la vie dure. 

Maintenir et régénérer son collagène permet donc de garder la beauté de la peau et la santé du corps.

collagène marin

Seul le collagène est composé de 18 acides aminés indispensables à la santé. Certains, comme la glycine, la proline et l’hydroxyproline lui sont exclusifs. Ils ne se trouvent que chez l’homme ou l’animal en quantité nécessaire pour la formation du collagène.

Pour équilibrer la balance de son capital collagène, il faut se sustenter quotidiennement de manière orale pour le renouveler. Pour entretenir et maintenir son collagène, il faut en prendre des doses suffisantes, sous une forme de complément alimentaire de bonne qualité, avec une biodisponibilité irréprochable. 

Nous vous conseillons une origine marine, un dosage de 10 grammes par jour pour avoir une vraie efficacité. Pour cela, il devra être en poudre, seul galénique permettant ce dosage important, garant du résultat. Préférez un sachet fermé plutôt qu’une dose cuillère moins hygiénique.

En savoir plus : https://www.collagenvital.com/fr/le-collagene-marin-pur-collagen-vital-power-30

Quelles plantes y associer pour booster son résultat ? 

Vous pouvez y associer des compléments à base de Grenade, Goji, Ginseng, Ginkgo Biloba qui sont riches en phyto-nutriments, silice et vitamine C pour un effet synergique.

Quels produits topiques pour protéger le collagène de l’extérieur ?

Vous pouvez également choisir une crème ou un sérum dermo--cosmétique à base de collagène et d’acide Hyaluronique. Ils travailleront uniquement votre épiderme pendant que le complément alimentaire renforcera la charpente de votre derme et l’intérieur du corps.